« La préhistoire à Saint-Pierre et Miquelon »

Mallette pédagogique

(du cycle 2 au lycée)

Cette mallette pédagogique est destinée à circuler dans les établissements scolaires, afin d’apporter le Musée dans les écoles et de créer une dynamique participative.

A l’instar du principe anglo-saxon « hands on », les élèves peuvent manipuler l’intégralité du contenu de la mallette : reproductions en résine de pièces archéologiques diagnostique et éclats de matières premières locales. Les reproductions de vestiges sont accompagnées d’une documentation spécifique à l’archéologie de l’archipel, conçue pour faire connaître les différentes cultures préhistoriques ayant fréquenté l’Anse à Henry ainsi que leurs outils (livret sur les cultures, fiches objets et frise chronologique).

L’utilisation de cet outil pédagogique à l’école peut-être complétée par :
l'animation au musée « Notre préhistoire » (voir ci-dessous) ou la randonnée pédestre culturelle « Sur les traces de notre préhistoire ».




Animation « Notre préhistoire »

 

(primaire, collège et lycée)

« Notre préhistoire » est une visite guidée de la section archéologique du musée en complément de la mallette pédagogique « La préhistoire à Saint-Pierre et Miquelon ». Ce rendez-vous permet de visualiser des vestiges découverts à l’Anse à Henry, d’approfondir les connaissances relatives aux populations amérindiennes et paléoesquimaudes et au site de l’Anse à Henry. Après la venue du musée dans les écoles, c’est l’école qui vient au musée.

L’animation se déroule en trois temps et s'adapte en fonction des niveaux. Par exemple l'animation auprès des primaires se concentre surtout sur la première et la troisième étape.

 

  • 1er temps : Projection de photographies expliquant les différentes étapes d’une fouille (photographies prises sur le site de l’Anse à Henry). Jeu de questions/réponses.

Pendant la projection des photographies le public découvre le travail de l’archéologue et de son équipe. On insiste sur le caractère scientifique de l’archéologie, qu’il ne s’agit en aucun cas d’une chasse au trésor, mais d’une recherche rigoureuse, méticuleuse et scientifique de tous les indices laissés par les populations qui nous ont précédé. C’est l’occasion d’insister sur la fragilité des sites archéologiques, et sur l’importance de les respecter sous peine de sanctions prévues par la loi.

  • 2ème temps : Explications relatives aux groupes culturels ayant séjourné sur le site (informations complémentaires à la mallette pédagogique). Jeu de questions/réponses.

Europe et Amérique du Nord ne suivent pas la même échelle du temps : ici la préhistoire prend fin avec l’arrivé des Européens au XVIème siècle. Les populations également ne sont pas les mêmes. Une discussion dirigée permet d’approfondir les points contenus dans le livret de la mallette pédagogique. Mode de vie, origine et succession dans le temps des différentes populations, etc.

  • 3ème temps : Observation des objets en vitrine : les informations données permettent de différencier chacun des objets en fonction de leur appartenance culturelle, leur utilité… Jeu de questions/réponses.

Une rencontre avec les vestiges découverts sur le site. Outils en pierre fabriqués il y a des centaines, voir des milliers d’années par des populations de chasseurs amérindiens et paléoesquimaux et qui furent abandonnés ou perdus à l’Anse à Henry. Autrefois ensevelis sous la terre, ils s’offrent aujourd’hui au regard, grâce au travail des archéologues.

 

 

 


Contenu de la malette

Le matériel pédagogique, contenu dans cette mallette a été réalisé par l’équipe de l’Arche en collaboration avec Madame Sylvie Leblanc, docteur en archéologie, spécialiste du Paléoesquimau Ancien (Groswater) et Récent (Dorset).

22 fiches documentaires, 16 d’entre-elles décrivent en détail les types d’outils trouvés sur le site, 5 expliquent les différents aspects du travail d’archéologue et la dernière fiche sert de lexique.

  • Cultures paléoesquimaudes :
    • Fiche objet n°5 : Groswater (armatures distales groswatériennes)
    • Fiche objet n°6 : Groswater (couteaux groswatériens)
    • Fiche objet n°7 : Groswater (pseudo-burins et microlame)
    • Fiche objet n°8 : Dorset (armatures distales dorsétiennes)
    • Fiche objet n°9 : Dorset (nucleus à microlame et microlames)
    • Fiche objet n°10 : Dorset (figurines zoomorphiques)
  • Fiches objets sans affiliation culturelle :
    • Fiche objet n°11 : Grattoirs et racloirs
    • Fiche objet n°12 : Percuteur et ébauche bifaciale
    • Fiche objet n°13 : Ébauche, préforme et biface
    • Fiche objet n°14 : Herminettes
    • Fiche objet n°15 : Objet mystère
    • Fiche objet n°16 : Matières premières

Fiches « Pour en savoir plus » :

  • Fiche n°17 : L’archéologie aujourd’hui, c’est quoi ?
  • Fiche n°18 : Zoom sur . . . le chantier de fouilles à l’Anse à Henry
  • Fiche n°19 : Zoom sur . . . les outils des fouilleurs
  • Fiche n°20 : Zoom sur . . . le laboratoire
  • Fiche n°21 : Zoom sur . . . la datation au radiocarbone
  • Lexique

1 livret en guise d’introduction. Il se centre sur la préhistoire régionale à travers la présentation des populations qui ont fréquenté l’Anse à Henry.

  • Localisation du site
  • Les groupes culturels
  • La conquête de l’Amérique : les Paléoindiens
  • Archaïque Maritime (7000 à 1200 av. J.C.)
  • Indien Récent (0 à 1500 ap. J.C.)
  • La migration paléoesquimaude
  • Groswater (800 à 100 av J.C.)
  • Dorset (100 à 900 ap. J.C.)

1 frise chronologique pour mettre en parallèle la préhistoire régionale et la préhistoire et l’histoire européenne.

25 reproductions de vestiges réalisées en résine par des spécialistes (moulage et peinture, la seule différence est le poids !). Les objets reproduits sont issus de la campagne de sondage de 1999.

3 boites de véritables éclats de taille trouvés à l'Anse à Henry, montrant les trois grands types de matières premières locales.

1 DVD du reportage réalisé lors la campagne de sondages de 1999 par la Station de Télévision Française d’Outre Mer. Durée : 13’57. Si certaines informations ont depuis été rendues obsolètes par les recherches et les campagnes de fouilles suivantes, ce document ne manque pas d’intérêt. Les informations manquantes sont apportées par les autres supports.